Le meilleur de la vidéo explicative

On dit qu’une image vaut 1 000 mots. Et c’est par ce constat que nait la vidéo explicative en 2007. On en parle de plus en plus, on en voit de plus en plus… mais qu’est-ce-que c’est vraiment ? Et est-ce-que ça marche ?

 

Bien oui. Ca marche. Regardez, on préfèrera toujours regarder les images plutôt que de lire du texte, non ? Et puis :

– 82% des personnes comprennent mieux un message lorsque les canaux visuels et auditifs sont utilisés.

– 71% des internautes ont regardé une courte vidéo dans les dernières 24h

– 62% du contenu partagé sur Internet est de la vidéo

… et avec les avancées numériques et technologiques, demain il sera encore plus facile de lire une vidéo sur son smartphone, sa montre ou même la porte de son four !

 

Au blog de La vidéo qui explique, on AIME la vidéo qui explique ! Et on voulait faire partager au plus grand nombre cette technique audiovisuelle qui allie pédagogie, communication, créativité et technicité.

 

Retrouvez dans ce blog toutes les meilleures vidéos explicatives du net !


 

Petit tour d’horizon des différents styles : 

 

LE MOTION DESIGN

Animation d’éléments graphiques comme des chiffres, des mots, images, des pictogrammes… de façon artistique.

Dans le même style : data visualisation (animation de données), motion typo / tout typo (animation de mots)

Un exemple ? L’émission Karambolage sur Arte, ou le Chiffroscope sur Canal +

Sans titre

Ses points forts :

  • Grande liberté pour créer, adapter et développer des identités visuelles
  • Mise en image de concepts abstraits, de messages chiffrés
  • Se détacher du réel pour mieux le comprendre

 

LE CARTOON

Représentation simplifiée du réel, comme un dessin animé. Animation de personnages, d’objets de décors pour raconter une histoire, présenter une situation réelle, illustrer un exemple…

Dans le même style : animation 2D, 3D,  animation traditionnelle (dessin animé)

Un exemple ? Les publicités de la MAIF

cartoonpng

Ses points forts :

  • Permet au spectateur de se projeter sur un exemple concret
  • Possibilité d’utiliser l’émotion, l’humour, l’exemple, l’analogie
  • Plus flexible que la prise de vue pour présenter le réel

 

LE WHITEBOARD

Apparition d’un dessin au trait tracé par une main sur le discours de la voix off. Souvent traité sur tableau blanc (d’où son nom whiteboard), on a l’impression que le dessin se créé sous nos yeux.

Autres appellations : dessiné en temps réel, speed drawing

Un exemple ? Les vidéos « Dessine-moi l’éco » sur LeMonde.fr, les vidéos dessinées des conférences TED

DTR

Ses points forts :

  • Synthèse de messages et schémas complexes
  • Un style visuel original
  • Une concentration de l’attention sur l’essentiel

 

LE STOP MOTION

Animation image par image pour créer un effet de mouvement à partir d’objets immobiles (photos, découpages, marionnettes, etc)

Un exemple ? Wallace & Gromit, l’étrange Noël de Monsieur Jack

stopmotion

Ses points forts : 

  • Un effet enthousiasmant
  • On peut donner vie à tout
  • Une représentation visuelle décalée

 

LE MIX DE STYLES

Intégration d’éléments en 2D ou 3D (mots, chiffres, schémas, pictogrammes) à un film en prise de vue réelle, animation de photos, etc…

Un exemple ? Le clip D.A.N.C.E. de Justice

mix

Ses points forts :

  • Un rendu visuel très original et créatif
  • Un mélange entre réalité et design
  • Une complémentarité du dessin et du film pour apporter plus d’explication