La vidéo, un reflet de notre monde ?

Attention, coup de gueule 🙁

Créer une vidéo d’animation, c’est créer une vision du monde. On invente des décors avec des couleurs surréalistes, des personnages imaginaires, des formes improbables… tout un monde dessiné qui doit montrer la réalité d’une situation, sans la reproduire fidèlement.

L’individu plus fort que l’universel

En vidéo explicative, la direction artistique est décidée pour soutenir le message, correspondre au public visé et rendre le sujet attractif. L’objectif est de se projeter dans une situation pour la comprendre plus facilement. On privilégie souvent alors des personnages, décors et objets simplifiés qui doivent tout de même correspondre à la réalité.
decor-lyon

Exemple : une vidéo pour expliquer un dispositif d’aide dans une collectivité territoriale > on représente en quelques traits une ville moyenne avec un monument / signe distinctif du territoire. Pour les personnages, qu’on dessine un être humain au trait ou un marshmallow avec des pattes, ils représentent « en vrai » les citoyen•nes, les consommateur•trices…

Mais à quoi ressemble ce personnage « universel » ? Celui qui ressemble à « tout le monde et à n’importe qui » ? La plupart du temps, c’est un homme blanc, jeune, urbain et valide. Est-ce bien la réalité ? Ou est-ce l’image qu’on se fait de l’« universel » ? Et pourquoi ce type de personnage principal se retrouve massivement comme protagoniste ? … Pour info, les femmes constituent 52% de la population.

perso

Créatif, même dans la diversité

Je crois que pour nous, créatives et créatifs, il est important de se poser cette question du choix et de la responsabilité que nous portons dans notre façon de représenter la société.

Illustrer uniquement une catégorie de la population ce n’est pas représenter le réel : Genre, couleur de peau, situation personnelle, situation professionnelle, physique, handicap… la diversité devrait avoir un espace où s’exprimer dans nos créations.

perso-parents

Bien sûr, tous les projets ne proposent pas d’avoir plusieurs personnages, mais n’est-il pas possible de varier la typologie du protagoniste sans que cela soit le thème de la vidéo ? Et si on pensait à un personnage principal en fauteuil roulant, même si la vidéo ne traite pas de handicap ? Ou si on pensait à un personnage plus âgé, même si la vidéo ne traite pas de maison de retraite ?

perso-age

Les vidéos qui ne représentent qu’une réalité continuent de propager une représentation de la société qui est excluante. Plus les illustrateur•trices, producteur•rices et client•es seront décidé•es à prendre position, plus la diversité sera « normalisée », plus les vidéos seront riches de cela et parleront vraiment à leur cible.
Et il me semble qu’au-delà du fait que les vidéos sont produites pour le compte d’un tiers, nous sommes responsables de nos créations et du monde que nous donnons à voir. Y’a t’il autant d’hommes que de femmes dans mes créations ? Les couleurs de peau et les visages sont-ils variés ? Les corpulences et les âges sont-ils variés ?

 

Les possibilités sont multiples ! Nous pouvons proposer des protagonistes de tous horizons, donner des couleurs irréelles aux peaux ou, quand le sujet de la vidéo le permet, de proposer plus de personnages fantaisistes de toutes formes et couleurs… en évitant de retomber dans le rouge à lèvres et les cheveux longs pour les personnages « féminins », c’est mieux 😉

perso-patatesAnimade

En ce sens, notre agence s’engage à ce que les personnages de ces vidéos représentent toute la diversité de la société, qu’il y ait un équilibre dans les profils proposés que ce soit avec des personnages réalistes ou imaginaires. Nous prenons cette responsabilité et nous en informons les client•es qui souhaiteraient travailler avec nous.

C’est une réflexion à mener collectivement sur ce qu’on a dessiné hier et ce qu’on dessinera demain.